Warner Bros. Actualités

Frissonnez devant Dans le noir à Noël

Publié

Frissonnez devant Dans le noir à Noël

À Noël, on aime généralement regarder des films, confortablement installé sur son canapé, avec un plaid et de quoi grignoter. Avec l’édition DVD Blu-ray de Dans le noir il va falloir s’accrocher à ses popcorns et bien se couvrir, parce qu’un déferlement de frissons est à prévoir. Succès surprise de l’année 2016, ce film d’horreur a beau être la première réalisation du suédois David F. Sandberg , il possède les atouts d’un classique de l’angoisse. Disponible en cliquant ici.

N’éteignez pas la lumière

Le noir effraie, mais on s’en accommode car cette peur est souvent assimilée à une crainte irrationnelle qui disparait en grandissant. Ici, les personnages ont raison d’avoir peur… Rebecca (Teresa Palmer) , la vingtaine, ressentait cette crainte de l’obscurité étant enfant et comprend ainsi à juste titre la frayeur que cela provoque à son petit frère Martin (Gabriel Bateman) au moment de se coucher. Éteindre la lumière, un geste banal ? Pas si sûr puisque, quand le noir envahit la pièce, on distingue la silhouette d’une terrifiante créature . Un monstre des ténèbres qui semble avoir un lien étrange avec Sophie (Maria Bello) , la mère de Rebecca et Martin. Parviendront-ils à échapper à la malédiction qui les poursuit ?

DansLeNoir7

Vue à l’affiche de Warm Bodies , Teresa Palmer incarne brillamment l’héroïne apeurée de Dans le noir . Rodée aux films chocs, Maria Bello livre également une saisissante interprétation, dans la lignée de A History of Violence . Face à elles, le jeune Gabriel Bateman, fait déjà figure de cador du cinéma d’épouvante depuis qu'on a pu l’apercevoir au casting d’Annabelle (2014). Une présence qui, comme le thème de la possession et l’histoire en forme de huis-clos, ne tient pas du hasard. Tous ces éléments renvoient à la patte James Wan, producteur du film et mentor de Sandberg . Le réalisateur de Conjuring est celui qui a cru en ce cinéaste en herbe, qui n’avait jusqu’alors tourné qu’un court métrage de 3 minutes et qui est désormais affilié au projet de suite d’Annabelle , Annabelle 2 (courant 2017).

«Film d’épouvante extrêmement bien troussé»

Avec près de 149M$ de recettes enregistrées à l’échelle mondiale, Dans le noir a reçu un très bon accueil dans les rangs du grand public, qui s’est courageusement déplacé en nombre pour le découvrir dans les salles obscures. Un plébiscite partagé par la presse qui salue les sueurs froides qu’il procure : « L’essentiel, c’est la peur. Tel est le message de ce film d’épouvante extrêmement bien troussé » ( À voir à lire ). De son côté, 20 minutes rappelle la genèse du projet, en soulignant que « David F. Sandberg fait revivre au spectateur ses terreurs enfantines dans l’adaptation de son court-métrage culte qui a terrifié la Toile en 2013 ». Un court qui avait été primé et qui a valu au cinéaste d’être repéré par James Wan.

DansLeNoir6

Ne se privant pas de glisser çà et là des clins d’œil au maître du jump scare , le cinéaste débutant prouve qu’il est en mesure de marcher dans ses traces, pour le plus grand plaisir des fans du genre. Avec peu de personnages et peu de dialogues, il entraîne le spectateur dans une plongée horrifique qui donne envie de garder toutes les lumières du salon allumées. Proposé au format DVD ou Blu-ray, avec une qualité d’image et de son optimale, Dans le noir se dote aussi de bonus. Les plus téméraires pourront ainsi parcourir les suppléments pour découvrir les scènes coupées de la version cinématographique. Une mise en garde s’impose avant de se confronter à ce film : âmes sensibles s’abstenir !

Pour (re)découvrir Dans le noir , rendez-vous avec l’édition DVD Blu-ray disponible en cliquant ici.

Attention

 
 
 
Produit ajouté au panier