Warner Bros. Actualités

CREED : L’héritage de Rocky Balboa : Ryan Coogler se confie sur Twitter

Publié

CREED : L’héritage de Rocky Balboa : Ryan Coogler se confie sur Twitter

Jeune réalisateur, fraichement sorti de l’USC School of Cinematic Arts de Los Angeles, Ryan Coogler a un parcours étonnant. Repéré par Forest Whitaker alors qu’il était en dernière année, le nouveau prodige du cinéma US a bluffé tout le monde avec un premier film digne des grands : Fruitvale Station (2013). Un drame poignant qui porte le nom de la station de métro où une bavure policière a coûté la vie à un Afro-Américain, devenu le symbole du cinéma indépendant que l’ex-étudiant entend véhiculer. Défendant ses idéaux, caméra à l’épaule, il laisse à son acteur fétiche le soin d’enfiler les gants de boxe pour camper le protagoniste de son second long métrage : Michael B. Jordan , alias Adonis Johnson dans CREED : L’héritage de Rocky Balboa (13 janvier 2016) . Un titre qui donne le ton de ce spin-off tant attendu par les inconditionnels de Rocky. Alors que son film se profile comme l’uppercut cinématographique de l’année prochaine, Ryan Coogler a récemment pris le temps de s’entretenir avec ses fans à l’occasion d’un LiveTweet . Morceaux choisis.

Un héritable multigénérationnel

Du haut de ses 29 ans, Ryan Coogler a les deux pieds bien ancrés dans sa génération. Reprenant le flambeau de Sylvester Stallone – réalisateur de l’ensemble de la franchise, à l’exception des volets 1 et 5 – il redonne à Rocky Balboa l’occasion de tâter du punching ball. Toujours aux rênes de la production, Sly s’investit à la fois derrière et devant la caméra, puisqu’on le retrouve en ex-champion, qui va paradoxalement devenir le coach du fils de son ancien rival, Apollo Creed. Un pitch qui a de quoi susciter la curiosité et dont les premières images promettent un beau spectacle.

Creed5

Pour autant, un bon film de boxe ne se limite pas aux entraînements dans la salle de gym et aux combats qui opposent deux adversaires sur le ring. La boxe est d’abord un combat contre soi-même . Ayant parfaitement retranscrit ce drama intérieur avec ses films, Stallone confie désormais cette responsabilité à Coogler. « Sly est un fabuleux acteur, qui a livré une performance absolument magnifique », s’est enthousiasmé ce dernier sur les réseaux sociaux. Grace au hashtag #AskCreed, le cinéaste a pu s’entretenir avec son futur public sur Twitter , pendant un LiveTweet au cours duquel le réalisateur a tenté de répondre à un maximum de questions en provenance des quatre coins de la planète.

AskCreed

Sous cette bannière, l’échange a duré environ une heure. Les questions des fans ont couvert une grande variété de thèmes, preuve de l’engouement qui entoure déjà le spin-off, que les Français découvrir dans moins de 3 mois. L’héritage étant le sujet central du film, impossible de ne pas questionner le cinéaste sur la genèse du projet, dont Coogler est co-scénariste avec Aaron Covington . Interrogé sur ce qui l’a amené à mettre en scène une histoire prenant la filiation comme toile de fond, le réalisateur répond :

« Mon père est un GRAND fan de Rocky. C’est de notre relation qu’est née l’idée de départ du script »

Creed3

« Nous avons essayé de ne pas trop penser aux exigences des fans, pour stresser le moins possible », poursuit-il. Concilier l’attente des puristes tout en offrant un renouveau à la franchise est un défi de taille, mais Ryan Coogler s’en remet à sa vocation. Prodiguant ses conseils à une aspirante réalisatrice, il souligne : « Pour exercer ce métier, vous devez avoir un infatigable amour et une passion pour votre travail ». Une belle déclaration au Septième Art , qui explique certains des sacrifices qu’il ait dû faire, notamment en termes de température… À la question : « Le tournage à Philadelphie n’a pas été trop éprouvant en raison de la dureté de l’hiver dernier ? », le réalisateur répond avec humour : « La froideur était plutôt intense. Je viens de Californie et, pour être honnête, je n’étais pas vraiment préparé à ça. J’ai donc porté des caleçons longs tous les jours ! ».

Un échange plein de complicité propice à attiser l’impatience des fans de ce côté de l’Atlantique, où CREED : L’héritage de Rocky Balboa se dévoilera le 13 janvier !

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier