Warner Bros. Actualités

The Disaster Artist : dans les coulisses de la reconstitution de The Room

Publié

The Disaster Artist : dans les coulisses de la reconstitution de The Room

The Disaster Artist relate l’incroyable histoire du nanar culte The Room et de son réalisateur Tommy Wiseau. Le tournage, ancré dans l’atmosphère du film originel, s’est révélé mémorable. Découvrez les coulisses !

Hommage au film d’origine

The Disaster Artist débute au début des années 2000, lors de la rencontre entre Tommy Wiseau et Greg Sestero, les deux amis qui porteront The Room. James Franco, le réalisateur, a voulu adapter le livre de Greg Sestero sur la genèse du plus grand nanar de tous les temps. Il confie que cette lecture l’a "régénéré, tout comme Tommy a connu un nouveau départ lorsque The Room a eu une deuxième vie". Parce qu’au-delà d’une belle histoire d’amitié, c’est la success story atypique qui a séduit le réalisateur. Si le film originel a fait un flop à sa sortie, il est devenu culte au fil des années, et a fait de Tommy Wiseau une véritable légende.

James Franco est Tommy Wiseau dans The Disaster Artist

Dave Franco a aussi de l'admiration pour cette amitié atypique, et ce sentiment l’a guidé dans son interprétation de Greg Sestero. "C'était un véritable ami pour Tommy qui, de son côté, attachait de l'importance à son point de vue, l'encourageait et le soutenait."

"Au fond de lui, Greg était sans doute conscient que Tom inventait pas mal d'éléments de son passé, mais il s'en moquait parce que Tommy était un formidable ami", Dave Franco

Leur histoire fait aussi écho au parcours personnel de l’acteur : "l'un d'entre eux a accepté d'héberger l'autre à ses débuts et lui a permis de démarrer sa carrière – et c'est ce que mon frère a fait pour moi quand j'ai emménagé à Los Angeles". Porté par une histoire incroyable, le projet du film s’est pour autant construit avec une difficulté supplémentaire, puisqu’il fallait respecter l’œuvre d’origine.

Un projet ambitieux

Le tournage de The Disaster Artist a eu lieu à Los Angeles, à quelques centaines de mètres de l’endroit où The Room a été filmé. Chris Spellman, chargé des décors, avoue que "le plus difficile consistait à prendre en compte les trois niveaux de réalité, comme une sorte de mise en abîme, afin que notre film évoque l'original". L’équipe devait à la fois tourner la reproduction des scènes de The Room, puis celles qui se passaient sur le plateau fictif du film originel, et enfin celles dans L.A ! Pour la scène mythique sur le toit de l’immeuble dans laquelle Wiseau déclame son célèbre "Oh, hi Mark !", le fond vert a été construit dans un parking voisin du lieu de tournage d’origine ! Par souci d'authenticité, les mêmes méthodes cheap de réalisation ont été utilisées.

Le fond vert dans The Disaster Artist

Autre aspect insolite du tournage : la relation des acteurs avec le film d’origine. Si certains, comme les frères Franco, adoraient The Room depuis longtemps, d’autres n’ont pas de suite été conquis par le projet. Jacki Weaver, qui joue le rôle de Carolyn Minnott, la mère de Lisa souffrant d’un cancer, n’a pas de suite été emballée : "Je ne me suis pas réjouie en voyant le film", confie-t-elle. "En réalité, j'ai même trouvé ça très déprimant. Mais je reconnais que c'est une histoire fascinante." Finalement, elle a tout de même adoré tourner dans The Disaster Artist. Alison Brie, la femme de Dave Franco, a tout de suite aimé l’ambiance des deux films. Celle qui interprète Amber, la petite amie de Sestero, se confie sur ce qu’elle a le plus aimé sur le tournage. "Ma scène préférée, c'est celle de l'avant-première de The Room ", déclare l'actrice. "C'était irrésistible de voir nos acteurs improviser les réactions de leurs personnages en découvrant le film, et en particulier pour les scènes de sexe. On dirait vraiment les personnages du film."

The Disaster Artist, à découvrir en salles le 7 mars 2018.

Attention

 
 
 
Produit ajouté au panier