Warner Bros. Actualités

Plongez dans les coulisses de tournage d’En Eaux Troubles

Publié

Plongez dans les coulisses de tournage d’En Eaux Troubles

En salles à partir du 22 août 2018, En Eaux Troubles promet de grands frissons. Attaqué par un gigantesque requin préhistorique connu sous le nom de mégalodon, un équipage marin de scientifiques tente de tout faire pour survivre. Le tournage s’est révélé aussi palpitant que le film !

Un tournage marin très organisé

Comme En Eaux Troubles se déroule quasiment entièrement dans l’océan, les acteurs devaient être à l’aise avec la nage ! Heureusement, les comédiens étaient épaulés par de véritables professionnels, comme le révèle le chef de plongée David Murrell : "Dès qu’un acteur allait être à l’eau, nos équipes de plongeurs et nos sauveteurs étaient à leurs côtés. Il fallait également s’assurer que les acteurs eux-mêmes soient assez forts et en sécurité dans l’eau pour faire ce qu’on attendait d’eux."

Le tournage marin d'En Eaux Troubles

Les comédiens se sont entraînés quotidiennement à nager et plonger dans une école de natation montée spécialement par le chef cascadeur Allan Poppleton et son équipe. La respiration était au cœur de l’apprentissage de l’école, comme l’explique le cascadeur Josh Randall. "On a fait beaucoup d’exercices de sur-place et de nage en utilisant d’abord la planche et des palmes, qui servent de stabilisateurs. On a ensuite abandonné les palmes pour faire des longueurs", précise-t-il.

L’environnement marin a également donné beaucoup de travail au département des effets visuels. Adrian de Wet, le superviseur de ce pôle, a été chargé de créer un véritable univers sous-marin, inspiré par différentes espèces aquatiques. "Certaines de ces créatures sont des hybrides et nous avons croisé d’autres espèces : l’idée, c’est qu’il y a tout un pan de notre planète que nous ne soupçonnons pas et qui n’avait jamais été exploré jusqu’alors", dit-il. Parmi les espèces, il y en a une en particulier qui a été colossale à réaliser : le fameux mégalodon !

Une construction impressionnante

Tout a commencé par des recherches. Les équipes chargées des effets visuels se sont confrontés à une difficulté de taille : le squelette du mégalodon étant constitué de cartilage plutôt que d’os, ils disposaient de peu d’éléments pour reconstituer la bête, mis à part des dents et des vertèbres fossilisées. Adrian de Wet explique : "Il y a toute une formule pour obtenir la taille de la créature à partir des dents, mais il y a beaucoup de théories différentes sur l’aspect réel de ces requins. On a commencé par s'intéresser aux différentes hypothèses des scientifiques, archéologues et paléontologues, et on s’en est servi comme point de départ."

Le mégalodon d'En Eaux Troubles

Après avoir reconstitué un véritable corps, ils se sont attaqués à la peau. "Nous avons choisi une teinte brune irrégulière, pour lui donner de la texture. Le requin s’est battu avec pas mal d’autres animaux, si bien qu'on a rajouté des égratignures, des cicatrices, et sa nageoire dorsale comporte des trous et des traces de morsure." Mais la partie la plus impressionnante reste la mâchoire, qui comporte une centaine de dents !

Une fois la créature construite, les studios d’effets virtuels Scanline, Double Negative et Sony Imageworks ont donné vie à la bête, avec l’objectif d’être le plus réaliste possible. "On a étudié de très près la biomécanique des requins et on a mené des tests informatiques pour les séquences de nage afin de comprendre comment le Még avancerait. On a fait beaucoup d’essais avec le département de recherche et de développement pour que l’effet de mouvement des muscles sous la peau soit le plus réaliste possible", conclue Adrian de Wet.

En Eaux Troubles de John Turteltaub avec Jason Statham, Ruby Rose, Rainn Wilson et Li Bing Bing. En salles le 22 août 2018.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier