Warner Bros. Actualités

Batman v Superman : L’Aube de la Justice : Qui sont les créateurs des personnages originels ?

Publié

Batman v Superman : L’Aube de la Justice : Qui sont les créateurs des personnages originels ?

Dans les salles obscures, le combat du siècle se profile entre Batman et Superman grâce au crossover événement de Zack Snyder , attendu en France le 23 mars prochain. Incarnés par Ben Affleck et Henry Cavill, les deux titans de DC sont apparus au siècle dernier dans les vignettes de comics devenus cultes. Respectivement âgés de 76 et 77 ans, L’Homme chauve-souris et l’Homme d’acier n’ont pas pris une ride et continuent de tenir leur public en haleine, au fil d’aventures à couper le souffle. Mais connaissez-vous vraiment les artistes qui sont à l’origine du mythe ? Portrait croisé de deux tandems qui, d’un trait de crayon, ont dessiné les contours du duo de justiciers de toute une génération.

Jerry Siegel et Joe Shuster / Superman

Créée en 1934 par Malcolm Wheeler-Nicholson, la firme DC (qui s’appelait alors la National Allied Publications) a révolutionné l’univers de la bande dessinée, en posant les jalons du comics . Un genre fantastique dérivé des pulps, dont le mot d’ordre est de raconter des histoires illustrées sous le signe de fun et de l’aventure. Résolument inventif et coloré, le comics du milieu des années 1930 se cherche encore. Si le public ne tarde pas à répondre au rendez-vous – les premiers numéros parus sont très abordables, a contrario de la cote qui leur sied actuellement – il faut encore trouver un personnage archétypal qui soit suffisamment emblématique pour remporter l’adhésion du lectorat. C’est dans ce contexte que Jerry Siegel va initier le plus grand succès de DC.

BatmanVSuperman12

À peine entré dans sa vingtaine, Seigel foisonne déjà d’idées. Benjamin d’une fratrie de six enfants ayant grandi dans l’Ohio, il puise une partie de son inspiration dans un drame personnel survenu à l’adolescence : le meurtre de son père par un cambrioleur, venu braqué la boutique familiale où son père fabriquait des enseignes peintes à la main. La disparition de ce père qu’il adorait et qui l’a beaucoup encouragé à cultiver sa fibre artistique, explique que les personnages dont Jerry Siegel est l’auteur sont toujours animés par un désir de justice. Passionné de science-fiction, le lycéen se réfugie dans des BD qui nourrissent son imagination. En attendant de se lancer dans le grand bain DC, il fait ses armes avec les comic strips du journal de l’école . Une étape particulièrement déterminante, comme elle forge les bases de son style et, surtout, qu’elle lui permet de tisser des liens avec un camarade de classe qui deviendra son futur dessinateur, Joe Shuster .

BatmanVSuperman13

Originaire du Canada , ce dernier esquisse le croquis d’un premier Superman dès 1933, mais il faut encore un peu de temps au duo pour mûrir ce projet, qu’ils préfèrent, pour l’heure, garder en réserve. Venu au comics par une autre voie que celle de Seigel, Shuster baigne depuis l’enfance dans l’univers des journaux illustrés, puisqu’il travaillait comme livreur à Toronto afin d’aider ses parents à survivre financièrement ; avant que la famille ne s’installe à Cleveland , où il fait la connaissance de celui qui deviendrait son scénariste de prédilection. Ensemble, Seigel et Shuster créent Droctor Occcult , considéré par les puristes comme un personnage précurseur de Superman, qui voit quant à lui le jour dans sa version définitive en avril 1938, avec l’Action Comics #1 . Les pères du 'père de tous les super-héros', comme on surnomme Superman, auront prochainement droit à un hommage de la ville de Cleveland. Le maire a récemment annoncé vouloir ériger 4 statues sur les rives du lac Erié, à l’effigie de Jerry Siegel, Joe Shuster, sa femme Joanne – qui avait servi de modèle à la belle Lois Lane – et, bien sûr, du super-héros qui les a rendus célèbres.

Bob Kane et Bill Finger / Batman

À la fin du mois, Batman soufflera sa 77e bougie. Apparu moins d’un an après Superman dans le Detective Comics #27 du 30 mars 1939, le Chevalier Noir marche dans les pas de son homologue à cape rouge, en s’imposant comme le défenseur d’une ville fictive calquée sur une métropole existante – si Metropolis ressemble à New York, Gotham possède la même architecture que Chicago – qu’il faut défendre face aux assauts de la pègre et des vilains. Le cadet de Superman s’ancre d’emblée dans une noirceur de ton qui tranche avec les codes en vigueur. Le parcours de ses co-créateurs, Bob Kane et Bill Finger, est assez similaire à celui de Siegel et Shuster ; dont la réussite a profité à L’Homme chauve-souris, puisque ce dernier résulte d’une commande de DC qui souhaitait étoffer son catalogue super-héroïque suite au bel envol de Superman.

BatmanVSuperman14

À l’instar de Jerry Siegel, Finger est un dévoreur de comics et, comme Joe Shuster, il a été obligé d’effectuer des petits boulots pour subsister, avant d’être en mesure de vivre de son art. Si la création d’un personnage revient généralement davantage à l’auteur qu’au dessinateur, la paternité de Batman est globalement équitablement partagée entre Kane – le premier à avoir été contacté par DC – et Finger, que Kane a consulté en sa qualité de scénariste débutant et d’ami . Bien que la silhouette du personnage soit imaginée par Bob Kane, c’est Bill Finger qui met la touche finale au costume, en optant pour un noir intense plutôt que le rouge initialement choisi par le dessinateur, ainsi qu’un masque aux oreilles pointues, aujourd’hui indissociable de Batman. Leur association fait des étincelles et Bob Kane concrétise ainsi de dures années d’études, au cours desquelles il a peaufiné sa patte, encouragé par le soutien de son père – ouvrier dans une imprimerie – et une bourse scolaire.

BatmanVSuperman15

Récompense suprême, le dessinateur a eu droit à son étoile à titre posthume l’an dernier, avec Zack Snyder et la crème hollywoodienne, réunis sur le Walk of Fame pour lui rendre un dernier hommage. Lauréat de plusieurs trophées au cours de sa carrière, il a connu la consécration avec Batman mais avait déjà collaboré à d’autres personnages renommés auparavant puisque, de manière plus confidentielle, c’est lui qui supervisait les illustrations de Betty Boop et Popeye. Plus discret et moins enclin à poser pour les photographes, Bill Finger s’est tenu loin du star system, de sorte qu’il est longtemps resté une figure mystérieuse de la galaxie DC. En plus de Batman et Bruce Wayne, il a été le Pygmalion de Robin, du Joker, du Pingouin, Catwoman, Double-Face ou Green Lantern . Un auteur particulièrement prolifique qui, paradoxalement, a failli ne jamais être crédité au scénario de Batman, apparaissant dans un premier temps comme simple consultant. Une humilité qui est à l’image de son héros et de l’obscurité de sa batcave.

Pour découvrir Batman v Superman : L’Aube de la Justice au cinéma le 23 mars , réservez dès à présent vos places en cliquant ici

BatmanVSuperman10

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier