Warner Bros. Actualités Batman v Superman : L’Aube de la Justice : Les confidences du casting

Batman v Superman : L’Aube de la Justice : Les confidences du casting

Publié

Batman v Superman : L’Aube de la Justice : Les confidences du casting

À J-2 de la sortie du crossover événement de Zack Snyder, les questions se bousculent dans la tête des fans, plus impatients que jamais de découvrir le combat du siècle. S’il est encore trop tôt pour savoir qui de Batman ou de Superman vaincra, les coulisses du tournage éclairent le processus de fabrication qui a vu naître ce face-à-face de légende. Derrière le masque et la cape, Ben Affleck et Henry Cavill nous en disent plus sur les enjeux du duel qui attend L’Homme chauve-souris et L’Homme d’acier. Morceaux choisis des confidences de l’équipe artistique et technique de Batman v Superman : L’Aube de la Justice (23 mars) .

BatmanVSuperman10

Deux super-héros face à leur destin

Créés il y a 78 et 77 ans, Superman et Batman sont les piliers de DC Comics mais aussi des personnages centraux de la pop-culture, nourrissant l’imaginaire du public depuis des générations et dont le mythe n’est pas prêt de se tarir. En signant Man of Steel en 2013, Zack Snyder en a apporté la preuve et, après avoir revisité la genèse du héros de Siegel et Shuster, c’est le Chevalier Noir qu’il fait sien ; en confiant à Ben Affleck le soin de l’incarner face à Henry Cavill, qui retrouve avec plaisir le personnage qui l’a rendu célèbre. « On s'est dit que ce serait intéressant d'observer Superman du point de vue de Batman », synthétise Snyder, expliquant :

« Bruce ne sait rien sur Superman (…) Il le tient responsable des victimes de Metropolis – autant d'êtres humains qu'il aurait dû protéger »

BatmanVSuperman15

Une rivalité qu’Affleck détaille en ces termes : « On pourrait croire, selon toute logique, qu'ils devraient être amis puisque ce sont tous les deux des types bien, mais le film porte un regard plus subtil sur le rapport de ces personnages au monde réel, et sur les conséquences involontaires – mais terribles – de leurs interventions et de leurs pouvoirs ». « Superman commence à se retrouver face aux difficultés précises que redoutait Jonathan Kent », renchérit Cavill , indiquant que « le monde est terrorisé après avoir subi les attaques d'extraterrestres ». « Superman n'est pas mal intentionné », conclut le coscénariste David S. Goyer . « Il commence à inquiéter beaucoup de gens, et c'est ce qui pousse Bruce à se méfier de lui. Lex, de son côté, exploite ce point de dissension et cette méfiance croissante dans l'esprit du grand public pour servir ses propres intérêts ». Un contexte de tension extrême, propice à des scènes spectaculaires.

Un tournage épique

Pleinement investis dans le projet, Henry Cavill et Ben Affleck ont suivi un entraînement physique digne de combattants de haut niveau, de sorte que l’interprète de Superman a pris deux fois plus de muscles que lors du tournage de Man of Steel et que celui de Batman affiche, quant à lui, 14 kg de masse musculaire supplémentaire. Au terme des 12 mois de préparation nécessaires pour façonner son imposante carrure, Ben Affleck observe : « D’une certaine façon, la préparation a été plus difficile que le tournage lui-même ». Pas en reste, l’athlétique Gal Gadot a, elle aussi, dû s’entraîner dur pour être à la hauteur de son costume de Wonder Woman . La comédienne a sculpté sa silhouette en pratiquant différents arts martiaux (kung-fu, kickboxing, épées, jujitsu) et s’est même familiarisée avec la capoeira, une danse qui lui a permis de gagner en souplesse.

BatmanVSuperman16

Côté effets spéciaux , la barre est toute aussi haute. Reposant à la fois sur des prises de vue réelles et de l’infographie, le film se dote d’un talent de poids pour la conception des décors, Patrick Tatopoulos , qui avait déjà travaillé avec Zack Snyder sur 300 : La naissance d'un Empire. Il déclare : « J’ai d’abord commencé par dessiner la Batmobile, ce qui m’a aidé à définir l’esthétique de l’univers de Batman ». Les équipes de Scanline VFX et Light Stage, ont ensuite pris le relai en post-production pour donner à la Batmobile tout son relief dans les séquences d’action, grâce à un traitement holographique innovant . « On peut faire énormément de choses à présent avec des effets visuels, mais je pense que l’astuce est d’allier les effets visuels à quelque chose de tangible », souligne Deborah Snyder , l’épouse du réalisateur et sa productrice attitrée. Enfin, la BO d’Hans Zimmer et Junkie XL vient amplifier la puissance des images, ainsi tournées et retravaillées en studio, offrant un résultat phénoménal à couper le souffle !

Pour découvrir Batman v Superman : L’Aube de la Justice en 2D et 3D Imax dans les salles équipées, rendez-vous au cinéma dès ce mercredi 23 mars . Réservez vos places en cliquant ici :

BatmanVSuperman10

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier