Warner Bros. Actualités

5 bonnes raisons de vous laisser envoûter par Annabelle 2

Publié

5 bonnes raisons de vous laisser envoûter par Annabelle 2

Le 9 août dernier, Annabelle était de retour sur grand écran, trois ans après un premier spin-off marquant les débuts de la poupée maléfique en tête d'affiche. Voici cinq bonnes raisons, s'il en fallait, d'aller découvrir La Création du mal au cinéma.

1. Pour le frisson

Vous ne vous vous êtes toujours par remis des deux volets de Conjuring, Les Dossiers Warren et Le Cas Enfield, réalisés par James Wan ? Vous avez tremblé de peur devant le premier Annabelle, sorti en 2014 ? Une chose est sûre, Annabelle 2 : La Création du mal ne déroge pas à la règle et vous promet un frisson continu pendant 110 minutes. En effet, le long métrage pose les bases de l'histoire et évoque la fabrication du pantin démoniaque, par un père de famille endeuillé par le décès de sa petite fille. Forcément, l'arrivée dans leur demeure d'un groupe d'orphelines va réveiller les instincts maléfiques d'Annabelle.

2. Pour le casting

Visuellement superbe, Annabelle 2 tient également sa force dans un casting pas loin du sans faute. Dans la peau du patriarche bourru et meurtri, nous retrouvons l'acteur australien Anthony LaPaglia, qui étale dans le long métrage toute sa palette de comédien. Sous la tunique de la sœur Charlotte, c'est la talentueuse Stephanie Sigman qui prend place, jeune actrice qui a fait ses gammes dans la série Narcos notamment. Enfin, découvrez la jeune orpheline Janice interprétée par l'impressionnante Talitha Bateman, qui risque de vous faire passer plusieurs nuits blanches après le film.

3. Pour le réalisateur

annabelle24

Le grand public connaît désormais très bien James Wan, nouveau petit génie de l'horreur, qui se cache derrière Saw, Insidious et bien sûr les deux premiers volets de Conjuring. Il apprend peu à peu à découvrir John R. Leonetti, directeur de la photographie de James Wan qui, passé à la réalisation, se cache derrière le premier Annabelle, avec le succès qu'on lui connaît. Dans la lignée de ces jeunes réalisateurs pétris de talent, il faut désormais compter avec David F. Sandberg. Le Suédois, découvert grâce à l'excellent Dans le noir sorti en 2016, montre ici toute l'étendue de son talent et sa capacité à faire frissonner les spectateurs. Bonne nouvelle, ils pourront le retrouver prochainement à la réalisation de Shazam, prochain film de super-héroïque des studios Warner.

4. Pour les critiques

Après un premier spin-off convaincant, le retour de la poupée Annabelle a de nouveau réussi à convaincre les critiques qui ne tarissent pas d'éloges sur le long métrage de David F. Sandberg. Pour Culturebox – France Télévisions, on reconnaît dans le film la "signature James Wan." S'il n'est que producteur de la suite, " on sent indéniablement la "patte" du maître ", admet le média. De son côté, Télé 2 Semaines voit en Annabelle 2 une "vraie bonne surprise." Du côté du Journal du dimanche, on félicite les " effets minimalistes et élégants ", servant une " peur sourde et diffuse " en concluant que " cette poupée maléfique devrait vous donner des sueurs froides. "

5. Pour le box-office

En plus d'un vrai succès critique, le long métrage horrifique s'accompagne d'une belle réussite populaire. En effet, La Création du mal s'est emparé ce week-end de la première place du box-office nord-américain. En trois jours seulement, le préquelle a rapporté la bagatelle de 35 millions de billets verts, rentabilisant déjà son budget estimé à 15 millions de dollars.

Annabelle 2 : La Création du mal se découvre au cinéma depuis le 9 août.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier