Warner Bros. Actualités

Les anecdotes croustillantes du tournage de Budapest

Publié

Les anecdotes croustillantes du tournage de Budapest

Comédie très attendue en ce début d’été, Budapest est sortie au cinéma le 27 juin. Le film montre deux amis qui décident de tout plaquer pour monter une agence d’enterrement de vie de garçon en Hongrie. Rires et fêtes rythment ce long-métrage comique. Sans surprise, le tournage n’a pas non plus été triste !

Une équipe imperturbable… Ou presque !

Vincent et Arnaud sont deux amis qui se connaissent depuis toujours. Blasés de leur quotidien de commerciaux, ils décident de monter une entreprise organisant des enterrements de vie de garçon. Campés par Manu Payet et Jonathan Cohen, ces deux personnages s’inspirent de la véritable histoire des entrepreneurs à l’origine du site "Crazy EVG". Pour se familiariser avec le concept, les acteurs ont dû tester une formule proposée par l’entreprise. Ainsi, Manu Payet s’est retrouvé à Budapest à vivre moult activités, dont la conduite d’un engin militaire. Le comédien a également été menotté à une stripteaseuse dans une boite de nuit ! "Elle m’a forcé à boire de la vodka sur ses seins !", révèle-t-il, hilare, dans une interview au site Allociné.

Jonathan Cohen, Manu Payet et Monsieur Poulpe en boîte de nuit dans Budapest

Les deux compères sont accueillis en Hongrie par un guide plus que comique, campé par Monsieur Poulpe. C’est donc à trois qu’ils vivent des expériences inédites dans la capitale. Parmi elles, il y a bien sûr les folles soirées de fête ! Ces scènes du film ont été tournées dans un night-club fictif, à l’aide d’une centaine de figurants. Et pour interpréter les couples dévergondés de la boîte, le réalisateur a fait appel à des professionnels de l’industrie pornographique ! De quoi déconcentrer les acteurs...

Un nouveau défi pour le réalisateur

Tournée en seulement 30 jours, Budapest est la première comédie que réalise Xavier Gens. Plutôt habitué aux films de genre, horreur ou science-fiction, ce long-métrage sort le cinéaste de sa zone de confort. "Pour Budapest, je me suis plutôt servi de certaines choses que j’avais vu chez les frères Coen, Todd Philips ou encore Adam McKay", confie-t-il également au micro d'Allociné. Et s’il a puisé l’inspiration chez d’autres grands réalisateurs de comédies, il déclare avoir tout de même glissé de nombreuses références au cinéma d’horreur. Ouvrez bien les yeux, vous verrez peut-être apparaître une poupée Chucky dans une scène !

Les trois acteurs de Budapest

Le tournage détendu a permis aux acteurs de laisser court à leur sens de l'humour et leur répartie. Xavier Gens a précisé à Première : "On a tourné 40 % de dialogues en plus du script original, que de l’impro. Du grand n’importe quoi !" Heureusement, les spectateurs du film pourront découvrir dans le générique de fin un "snapcode" à flasher avec un smartphone afin d’avoir accès au meilleur des scènes coupées dans l'application Snapchat. Fous rires garantis !

Embarquez pour Budapest, en salles depuis le 27 juin 2018.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier