Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma

Du Miel plein la tête : focus sur Matt Dillon

Publié

Du Miel plein la tête : focus sur Matt Dillon

À l’affiche du film Du Miel plein la tête dont la sortie est prévue le 20 mars 2019, Matt Dillon a débuté au cinéma très jeune. En 40 ans de carrière, l’acteur a longtemps été célèbre pour ses rôles de bad boys. Zoom sur son impressionnant parcours.

Matt Dillon dans Du Miel plein la Tête

Un talent brut

Né dans une famille étrangère au milieu du cinéma, le jeune Matt a quatre frères, dont Kevin Dillon qui s’orientera lui aussi vers le septième art. Repéré par un chercheur de talent dans son école, Matt Dillon arrête les études pour tourner dans son premier film à l’âge de 14 ans. Après avoir fait ses premiers pas dans Violences sur la ville, il suit des cours de comédie et campe Dallas Winston dans Outsiders et le rôle principal de Rusty James, deux longs-métrages de bad boys signés Francis Ford Coppola qui font de lui l'un des jeunes premiers les plus prometteurs d'Hollywood à l'époque.

En 1989, le comédien se voit offrir un personnage de junkie dans le film poignant Drugstore Cowboy de Gus Van Sant. Il retrouvera six ans plus tard le réalisateur pour Prête à tout aux côtés de Nicole Kidman et Joaquin Phoenix. Entre temps, il interprète un musicien sentimental dans Singles de Cameron Crowe, puis un jeune assassin dans Un baiser avant de mourir. Il apparaît ensuite dans le premier long métrage de Kevin Spacey, Albino Alligator, avant de terminer les années 90 sur une touche comique en jouant dans Mary à tout prix.

Matt Dillon dans Braquage à l'ancienne

Matt Dillon marque les esprits en 2002 en passant pour la première fois derrière la caméra pour City of Ghosts dans lequel il joue également le personnage principal. Trois ans plus tard, sa performance dans Collision de Paul Haggis lui vaut une nomination à l’Oscar et au Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle. Le comédien ne cesse de se diversifier et interprète Hank Chinaski, l’alter ego littéraire de Charles Bukowski dans Factotum.

De braqueur à père de famille

Enchaînant les succès, Matt Dillon apparaît dans le film d’action Takers de John Luessenhop avec notamment Chris Brown et le feu Paul Walker qu’il retrouve dans American Stories. Après avoir campé Ethan Burke dans la série Wayward Pines, il revient au cinéma en 2017 dans la comédie policière Braquage à l'ancienne aux côtés de Morgan Freeman et Michael Caine. Récemment, l’acteur s’est imposé comme la tête d’affiche du dernier long-métrage de Lars von Trier, The House that Jack Built, dans lequel il incarnait un tueur en série.

Avec Du Miel Plein la Tête, le comédien revient à un rôle plus tendre. Matt Dillon incarne Nick, un père de famille aimant dont le paternel est atteint de la maladie d’Alzheimer. En plus de gérer son couple et l’éducation de son adorable petite fille Tilda, il doit faire face à la dégénérescence d’un être cher. La compagne de son personnage est campée par Emily Mortimer, et son père par le grand Nick Nolte. Avec ce rôle émouvant, Matt Dillon montre une fois de plus toute l’étendue de son talent.

Rendez-vous le 20 mars 2019 pour découvrir Du Miel Plein la tête de Til Schweiger.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier