Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma Bird, Un Américain à Paris… : 5 films pour rythmer la journée internationale du jazz

Bird, Un Américain à Paris… : 5 films pour rythmer la journée internationale du jazz

Publié

Depuis toujours, la musique et le cinéma entretiennent une relation auréolée de succès. En ce jeudi 30 avril, journée internationale du jazz, focus sur 5 longs-métrages aux mélodies cultes !

Le Chanteur de Jazz

Le Chanteur de Jazz.

Comment parler de jazz, et comment parler de cinéma sans évoquer Le Chanteur de Jazz ? Sorti en 1927, ce film marque le début d’une nouvelle ère, celle des films parlants. Tandis que le muet rythmait à l’époque la majorité des longs-métrages, ce film réalisé par Alan Crosland et adapté de la pièce de Samson Raphaelson est doté de dialogues parlés (281 mots y sont prononcés) et de scènes chantées. Le public suit l’histoire de Jackie Rabinowitz qui, sous les traits de Al Jolson, est tiraillé entre ses racines familiales et son envie de faire carrière dans la chanson. Comme son nom l’indique, le film recèle une bande originale tout en jazz et conçue par Louis Silvers et Irving Berlin, avec des morceaux phare comme Blue Skies, ou Ain't heard nothing yet. Tout simplement classique !

Redécouvrez Le Chanteur de Jazz en VOD.

Brooklyn Affairs

Brooklyn Affairs.

En s’attaquant au thème du film noir dans sa seconde réalisation, Edward Norton lui a redonné ses lettres de noblesse en imaginant une bande son imprégnée de jazz. L’acteur/réalisateur s’est en effet entouré d’un trio d’exception pour imaginer la partition parfaite de Brooklyn Affairs, long-métrage où l’on suit l’enquête d’un détective atteint du syndrome de Gilles de la Tourette. Ici, le compositeur Daniel Pemberton a allié la liberté du jazz aux sonorités électro. De son côté, le trompettiste de légende Wynton Marsalis s'est produit avec un orchestre pour bercer les scènes de club. Enfin, le leader de Radiohead, Thom Yorke a écrit une chanson originale - Daily Battles - sur laquelle on peut entendre quelques accords de Flea, membre des Red Hot Chili Peppers. Un joyeux mariage qui donne naissance à une musique feutrée et fleurant bon les années 50, contribuant à l’atmosphère du film comme si elle était un personnage à part entière.

Redécouvrez Brooklyn Affairs en VOD.

Un Américain à Paris

Un Américain à Paris.

Sorti en 1951, Un Américain à Paris est une comédie musicale culte que l’on ne présente (presque) plus. En plus de braquer ses projecteurs sur les pas de danse de Gene Kelly et de Leslie Caron, ce long-métrage met les pleins feux sur une bande sonore intégrant différents standards de jazz de Johnny Green et Saul Chaplin, et des œuvres du compositeur de jazz George Gershwin. Outre le ballet magistral de dix-huit minutes qui berce le final avec son Concerto en fa pour piano et orchestre, le public peut se délecter de numéros musicaux entrés dans la légende, comme I Got Rhythm, 'S Wonderful ou Nice Work If You Can Get It. Nulle surprise donc, si le film a raflé 6 Oscars en 1952, dont celui de la meilleure musique pour une comédie musicale, accordé à Johnny Green, Saul Chaplin, et celui du meilleur film. A consommer sans modération !

Redécouvrez Un Américain à Paris en VOD.

Gatsby le Magnifique

Gatsby le Magnifique.

Dernière adaptation en date du roman Gatsby le Magnifique de Francis Scott Fitzgerald, publié en 1925, le film de Baz Luhrmann et porté par Leonardo Di Caprio et Michelle Williams fait la part belle au jazz. Habitué à mettre la musique au premier plan de ses films, le cinéaste ne fait pas défaut à sa réputation. Dirigée artistiquement par Jay-Z, la bande originale mêle les sonorités des années 20 aux couleurs des années 2010. On y retrouve des titres phare comme Young and Beautiful de Lana Del Rey, New Orleans Bump de Jelly Roll Morton, ou encore Bang Bang de will.i.am, qui nous transportent directement dans les années folles. Cerise sur le gâteau, la bande-originale a été remixée en version jazz pour se transformer en The Great Gatsby : The Jazz Recordings, un disque au moins à la hauteur de la démesure de ce très cher Gatsby !

Redécouvrez Gatsby le Magnifique en VOD.

Bird

Bird.

Désormais rodé à l’exercice du biopic avec les sorties récentes de La Mule, Le Cas Richard Jewell ou encore Sully, Clint Eastwood a brillé dans ce domaine dès la fin des années 80, avec la réalisation de Bird. Interprétation cinématographique de la vie du jazzman Charlie Parker (incarné par Forest Whitaker), le film dévoile une bande son particulière et exceptionnelle. Les prises originales de Charlie Parker ont en effet été numérisées puis remixées avec une nouvelle orchestration du compositeur Lennie Niehaus. Bird a d’ailleurs reçu le Grand Prix de la Commission Supérieure Technique pour la qualité de traitement sonore, et l’Oscar 1989 du meilleur son, entre autres. Une ode au jazz et à la vie de cette icône, à voir au moins une fois dans sa vie !

Redécouvrez Bird en VOD.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.

Produit ajouté au panier