Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma

L’Art du mensonge : Ian McKellen, portrait d’une légende du cinéma

Publié

L’Art du mensonge : Ian McKellen, portrait d’une légende du cinéma

Prochainement au cinéma sous les traits d’un escroc professionnel face à Helen Mirren dans L’Art du mensonge, Ian McKellen est aujourd’hui mondialement connu pour ses incarnations du magicien Gandalf dans les deux trilogies de Peter Jackson et du mutant Magneto dans la saga X-Men. Retour sur une belle carrière partagée entre le théâtre et le cinéma.

Star de théâtre

Bien avant de se glisser dans la peau des deux personnages qui l’ont rendus célèbre auprès du grand public, Ian McKellen se passionne très tôt pour l’art de la comédie et du jeu. Encouragé par sa famille, il étudie à la prestigieuse Université de Cambridge et fait ses débuts professionnels sur les planches en 1961 dans la pièce A man for all seasons (Un homme pour l'éternité). Il intègre quatre ans plus tard la National Theatre Company de Laurence Olivier et commence à se faire réellement connaître auprès du public britannique en 1969 en interprétant les rois Richard II et Édouard II d'Angleterre au Festival d'Édimbourg.

La même année, Ian McKellen fait ses premiers pas sur grand écran avec A touch of love, film dans lequel il incarne son tout premier rôle gay. Pendant les années 70, l’acteur enchaîne les rôles au théâtre, notamment dans des pièces de la réputée Royal Shakespeare Company. En 1980, il débarque à Broadway sous les traits d’Antonio Salieri dans une nouvelle version d’Amadeus et remporte un premier Tony Award pour son interprétation réussie du personnage. Ouvertement homosexuel depuis 1988, l’artiste est également un fervent militant de la communauté LGBT. Quelques annés après son coming-out, il s’attelle à l’écriture d’un one-man-show autobiographique intitulé A Knight Out, dans lequel il livre son expérience personnelle.

Helen Mirren et Ian McKellen dans L'Art du mensonge.

Direction Hollywood

La fin des années 80 marque un tournant dans sa carrière : Ian McKellen s'attaque au cinéma américain. Dans le rôle d’un puissant homme d’affaires en 1993 dans Six degrés de séparation aux côtés de Stockard Channing, Donald Sutherland et Will Smith ou encore s’armant de la faux de la Mort la même année face à Arnold Schwarzenegger dans Last Action Hero, l’acteur commence à se faire un nom à Hollywood. Remarquable dans le thriller Un Élève doué de Bryan Singer, il obtient sa première nomination aux Oscars dans la catégorie Meilleur acteur en 1999 pour son interprétation du réalisateur James Whale dans le biopic Ni Dieux Ni Démons.

Avec les années 2000 vient le rôle qui va le propulser au rang de star sur la scène internationale : le glaçant mutant Magneto dans le premier X-Men sous la direction une nouvelle fois de Bryan Singer. Le succès commercial rencontré par le long-métrage donnera suite à deux autres volets en 2003 et 2006. C’est néanmoins une autre saga qui apportera à l’acteur la notoriété exceptionnelle dont il bénéficie aujourd’hui : Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. Sous les traits du magicien Gandalf, Ian McKellen envoûte les spectateurs dans la première trilogie. Son rôle lui vaut même une deuxième nomination aux Oscars en 2002 dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle.

Ian McKellen dans L'Art du Mensonge

80 ans et toujours sur scène

Après le succès phénoménal du Seigneur des Anneaux, l’acteur continue d’alterner entre les planches de théâtre et les plateaux de tournage. Son amour pour la scène lui vaut de nombreuses distinctions remarquables tout au long de sa vie : fait Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique par la reine d’Angleterre en 1979, puis Chevalier de l'Ordre de l'Empire britannique pour son travail et ses contributions au théâtre quelques années plus tard, il est ordonné membre de l'ordre des compagnons d'honneur de la couronne britannique en 2008 (la plus haute distinction du Royaume-Uni), une nouvelle fois pour services rendus au théâtre, mais aussi pour sa lutte en faveur de l’égalité.

En 2012, Ian McKellen accepte de se glisser de nouveau sous le chapeau de Gandalf pour la trilogie du Hobbit, toujours sous la direction de Peter Jackson. Les trois volets rencontrent un très grand succès auprès du public. Légende du théâtre et du cinéma, l’acteur a célébré cette année son 80ème anniversaire en parcourant les scènes du Royaume-Uni pour 80 performances exceptionnelles dont les bénéfices ont été reversés aux théâtres locaux.

Redécouvrez la trilogie Le Hobbit en DVD et Blu-ray.

Il fera son grand retour en tête d’affiche le 1er janvier 2020 dans L’Art du Mensonge. Il y incarne un escroc qui tente de séduire une veuve millionnaire incarnée par l’excellente Helen Mirren.

L’Art du mensonge de Bill Condon, en salles le 1er janvier 2020.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier