Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma

Dans les coulisses de Détective Pikachu

Publié

Dans les coulisses de Détective Pikachu

Très attendu par les fans de Pokémon, Détective Pikachu relate la belle amitié entre la créature électrique (Ryan Reynolds) et Tim Goodman (Justice Smith), le fils d’un enquêteur réputé mais mystérieusement disparu de la ville de Ryme où humains et Pokémon cohabitent. Le duo improbable s’engage alors dans une enquête trépidante et bourrée d’humour enfin visible au cinéma. Découvrez les coulisses de ce film électrisant.

L’univers Pokémon respecté

Détective Pikachu

Le réalisateur Rob Letterman tenait à ce que le film soit fidèle à l’univers chéri par les fans, grâce au soutien de la Pokémon Company, comme l’indique le producteur Hidenaga Katakami : "Rob et tous ses collaborateurs chez Legendary se sont montrés très soucieux de respecter l’univers Pokémon. Tout en souhaitant rester fidèles à la licence, ils se sont accordés quelques libertés pour susciter des moments de drôlerie et réaliser un film captivant – et nous les avons encouragés dans cette voie." L’environnement créé pour Détective Pikachu n’aurait pu se faire sans l’étroite collaboration entre Tsunekazu Ishihara, le PDG de la Pokémon Company, Ken Sugimori, le graphiste des premiers jeux vidéo et de nombreux illustrateurs et artistes qui ont fourni des sources d’inspiration à la production.

Pour donner vie aux Pokémon, la 3D a été privilégiée. Son réalisme a soumis les animateurs à des calculs précis de proportions pour chaque créature. Le chef-animateur Ferran Domenech explique leurs intentions : "On ne voulait surtout pas que ces créatures aient l’air cartoonesque, si bien qu’on s’est inspiré de la réalité. On a dû mettre en œuvre pas mal de recherches avec nos animateurs et nos techniciens pour les concevoir de A à Z. Il fallait que les Pokémon donnent le sentiment d’être massifs, notamment quand ils bougeaient."

Détective Pikachu

Respecter l’œuvre originale était une priorité comme l’explique Erik Nordby, le superviseur des effets visuels : "Il s’agissait d’y parvenir sans renoncer à l’élément le plus important : l’identité des Pokémon et l’attachement des gens vis-à-vis d’eux. Il fallait qu’on comprenne qui étaient ces créatures, ce qui les animait et qu’on garde toujours cela en tête."

Incarner les Pokémon

Ryan Reynolds en Pikachu est vite apparu comme une évidence pour Rob Letterman : "Au départ, on a déployé beaucoup d’efforts pour concevoir le détective Pikachu en 3D, si bien qu’on s’attachait surtout à la couleur et aux mouvements et qu’on cherchait à retrouver l’esprit du graphisme d’origine. Quelques mois après, et avant même que Ryan ne s’engage dans le projet, on a fait un essai. On a pris un échantillon de sa voix, on a calé l’animation dessus et ça collait parfaitement. C’est difficile à décrire : c’était très naturel et, dans le même temps, ça donnait une toute autre dimension au personnage."

Si Ryan Reynolds s’est totalement approprié Pikachu, il a fallu donner vie aux autres Pokémon. Ainsi pour Mr Mime, la production a fait appel au célèbre mime néo-zélandais Trygve Wakenshaw pour conseiller les animateurs. Pour plusieurs scènes, les équipes ont aussi créé des marionnettes afin d’aider le département des effets visuels mais aussi les acteurs qui donnent la réplique aux Pokémon, comme l’explique Justice Smith : "Pikachu est souvent perché sur mon épaule. Du coup, je me baladais avec une marionnette lestée sur l’épaule. Puis, les animateurs l’ont adaptée à mes mouvements, en tenant compte de la manière dont je penche la tête ou dont je réagis lorsqu’il m’envoie sa queue en plein visage."

Pour les décors, les équipes ont opté pour des studios mais aussi des sites naturels en Angleterre et en Écosse. Les appartements d’Harry et d’Howard Clifford, créateur de Ryme City et le Hit Hat Café ont été construits aux Shepperton Studios tandis que le Roundhouse et le laboratoire du docteur Laurent ont été bâtis aux Leavesden Studios. Pour le style de Ryme City, le chef-décorateur voulait une métropole moderne et cosmopolite et a emprunté plusieurs inspirations : "On est parti de Londres et on a abouti à une ville qui emprunte à New-York, Tokyo et Londres. Il y a pas mal de contradictions voulues. Les voitures roulent à gauche, mais Ryme City dégage une atmosphère américaine." Le réalisme des décors permet d’incruster parfaitement la présence de Pokémon afin de plonger les spectateurs dans un univers proche du réel. De quoi satisfaire les fans de la première heure !

Détective Pikachu de Rob Letterman avec Ryan Reynolds et Justice Smith. Au cinéma le 8 mai 2019.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier