Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma

Prenez le volant avec Clint Eastwood pour les 30 ans de Pink Cadillac

Publié

Prenez le volant avec Clint Eastwood pour les 30 ans de Pink Cadillac

Film méconnu du grand Clint Eastwood, la comédie d'action Pink Cadillac mérite bien qu'on lui fête son anniversaire ! Grâce aux looks improbables du comédien et au duo explosif qu'il forme avec Bernadette Peters, le film est une pépite de la fin des années 80 à revoir, qui mêle road trip, histoire policière et un clin d'œil à Elvis Presley.

Dirty Harry avec une fausse moustache

Un chasseur de primes qui multiplie les déguisements, une fugitive délurée, un groupe de suprémacistes blancs aussi bêtes que méchants, une Cadillac rose, un trafic de fausse monnaie, un bébé à protéger… C'est avec cette recette étonnante que Clint Eastwood faisait son retour dans le registre de la comédie en 1989, devant la caméra de son ami cascadeur et réalisateur Buddy Van Horn. Typique des films policiers des années 80, le scénario de John Eskow met en scène Tommy Nowak (Clint Eastwood), chargé de mettre la main sur Lou Ann McGuinn (Bernadette Peters), la femme d'un truand membre d'une organisation raciste, qui s'est enfuie au volant d'une Cadillac rose remplie de faux billets.

Clint Eastwood et sa Cadillac rose Entre les courses poursuites automobiles et les moments de tension, le couple formé par Eastwood et Peters apporte de la légèreté dans des scènes comiques qui rappellent les grands duos hollywoodiens comme Fred Astaire et Ginger Rogers ou Spencer Tracy et Katharine Hepburn, alors que la tension sexuelle entre les deux personnages ajoute du piment à l'intrigue. Eastwood est parfait dans la peau du solitaire et bougon Nowak, qui ne craint cependant pas le ridicule lorsqu'il arbore une fausse moustache et une veste dorée, tandis que Peters fait des étincelles dans le rôle d'une demoiselle en détresse qui n’a pas sa langue dans sa poche.

Elvis et sa Cadillac rose

La Cadillac rose du film est un hommage à peine déguisé à la voiture d'Elvis Presley, emblématique de la pop culture des années 50. Même si le film n'utilise pas exactement le même modèle que celui du King, il s'ajoute à la liste des œuvres qui rendent hommage à cette icône de l'American way of life : Bruce Springsteen, Aretha Franklin et Natalie Cole entre autres ont chanté leur admiration pour cette automobile qui ne passe pas inaperçue. Dans le long métrage, un tout jeune Jim Carrey fait une apparition dans la peau d'un imitateur d'Elvis lors d'un numéro particulièrement grotesque qui ne fait pas rire Lou Ann… Bernadette Peters interprète également quelques mesures de la chanson "Baby Let's Play House", hit d'Elvis Presley, dans laquelle elle glisse la phrase "You may have a pink Cadillac", même si le titre n’apparaît pas sur la bande originale officielle du film. En revanche, la chanson du générique "Any Way the Wind Blows" fut éditée en single au moment de la sortie du film, permettant au groupe Southern Pacific de signer un des tubes country-rock de l'année 1989 aux États-Unis.

Clint Eastwood et Bernadette Peters dans Pink Cadillac Côté coulisses, ce film est resté dans la petite histoire people du cinéma car il a marqué la rencontre de Clint Eastwood avec l'actrice Frances Fisher, qui partagera sa vie pendant les années 90 et aura une fille, Francesca, avec lui. Leur collaboration artistique se poursuivra avec les films Impitoyable et Jugé coupable. Recrutée pour jouer la sœur de Lou Ann, la comédienne a déclaré "C'était seulement un petit rôle mais il a changé ma vie" ! Pour l'anecdote, le rockeur canadien Bryan Adams fait également de la figuration dans une scène, ce qu'il a qualifié plusieurs années plus tard "de début et de fin de [sa] carrière d'acteur" !

Si la critique n'a pas épargné le film à sa sortie, le long-métrage a fini par devenir une curiosité pour les fans de Clint Eastwood et les cinéphiles passionnés des années 80. Avec une carrière en salle raccourcie pour cause de box-office décevant, le film n'est jamais sorti sur grand écran en France. Il est désormais disponible en VOD et dans le coffret Clint Eastwood Anthologie : 50 films.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier