Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma

Al Capone : le film de gangsters culte a 60 ans

Publié

Al Capone : le film de gangsters culte a 60 ans

Écrit par Malvin Wald et Henry F. Greenberg et réalisé par Richard Wilson, Al Capone retrace la vie du fameux mafieux. Il s’agit d’un des films les plus célèbres sur cette figure du grand banditisme sorti en 1959. Al Capone, qui a plongé les spectateurs dans la période de prohibition et dans le monde de la pègre, fête cette année son soixantième anniversaire.

La terreur de Chicago

Chicago, 1919. Le jeune Al Capone (Rod Steiger) débarque en ville pour travailler pour le chef de la mafia Johnny Torrio (Nehemiah Persoff). Il rencontre alors « Big Jim » Colosimo (Joe De Santis) qui dirige les affaires et la politique et bosse secrètement pour Torrio. Un an plus tard, la prohibition est promulguée obligeant Torrio et les autres gangsters Dean O’Banion, George « Bugs » Moran et Earl « Hymie » Weiss à entrer en conflit pour le marché de la bière et des spiritueux. Les rivaux de Johnny conspirent alors pour faire éliminer Colosimo et ses hommes de main. Un maire réformiste est élu, ce qui pousse Torrio et Capone à s’installer à Cicéron à quelques kilomètres de leur premier QG.

Al Capone - Rod Steiger

Entre temps, Al Capone a tué O’Banion et séduit Maureen Flannery (Fay Spain), la veuve d’un des hommes de Colosimo. Un jeu du chat et de la souris s’installe : Moran et Weiss font abattre Torrio et Capone réplique en tuant Weiss et en forçant les marchands de toute la ville à le payer pour qu’il les protège. Pour faire face à ce règlement de compte meurtrier, Schaefer (James Gregory), un sergent de la police de Chicago, est promu capitaine et promet de mettre fin à l’extorsion en arrêtant Capone. Un journaliste tordu, Mac Keely (Martin Balsam), tente de corrompre Schaefer, sous la pression des flics, mais échoue lamentablement. Il persuade alors Capone de s’installer en Floride le temps que les choses se calment.

Le gangster planifie alors le massacre de la St Valentin à distance, où plusieurs hommes de Moran sont abattus dans un garage de Chicago. Le conflit ayant été trop loin, Capone et Moran souhaitent faire une trêve mais lorsque Capone apprend que Keely a comploté avec Moran pour le faire tuer, le gangster achève le journaliste. Alors que Maureen prend enfin conscience des actes de Capone et le fuit, Schaefer et le gouvernement fédéral trouvent un moyen de faire tomber le mafieux pour fraude fiscale et l’envoient à Alcatraz pour 11 ans.

Scarface, le mafieux célèbre

Pendant longtemps, les films basés sur la vraie vie de gangsters renommés étaient interdits par le code Hayes. Mais lorsque l’interdiction est levée à la fin des années 1950, de nombreux longs-métrages voient le jour tels que Baby Face Nelson mais sont vite critiqués. Quand Rod Steiger est choisi pour incarner Al Capone dans le film de Richard Wilson, il émet quelques réserves à la lecture du script, qu’il trouve trop conciliant et romanesque avec la figure d’Al Capone. Il accepte le rôle après réécriture du scénario, un choix qui fut payant puisque le film fut acclamé et félicité pour son portrait « non glamourisé » du célèbre gangster.

Al Capone - Rod Steiger

Certains éléments de l’histoire vraie de celui qu’on surnomme Scarface à cause de sa cicatrice ont été modifiés dans le film. Alors qu’Al Capone est mort d’une neurosyphilis, dans le film on parle d’une maladie incurable. Par ailleurs, aucune mention n’est faite de sa femme et de son enfant dans le scénario. Le personnage du journaliste corrompu Mac Keeley est basé sur un véritable reporter du Chicago Tribune nommé Jake Lingle mais la production n’a pas eu le droit d’utiliser son vrai nom.

La sœur d’Al Capone a poursuivi les producteurs devant les tribunaux et a demandé 10 millions de dollars. Elle les a accusés de ne pas avoir demandé son autorisation et de ne pas avoir respecté sa vie privée. Le juge l’ayant déboutée, elle se ligue par la suite, avec la veuve et le fils d’Al Capone contre les producteurs de la célèbre série TV Les Incorruptibles de Quinn Martin en demandant 6 millions de dollars de dédommagements, une demande une nouvelle fois rejetée. Le célèbre gangster a eu droit à de nombreuses autres adaptations cinématographiques, preuve qu’il fascine encore !

(Re)découvrez Al Capone en DVD.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier