Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma

Le Crime était presque parfait a 65 ans : retour sur le bijou de suspense signé Hitchcock

Publié

Le Crime était presque parfait a 65 ans : retour sur le bijou de suspense signé Hitchcock

Il y a 65 ans sortait dans les salles américaines Le Crime était presque parfait. Adapté de la pièce de théâtre Dial M For Murder, le long-métrage a propulsé Grace Kelly dans la lumière, et dans le paysage cinématographique. Zoom sur ce symbole de la filmographie d’Alfred Hitchcock.

Coup de Grace

Grace Kelly, dans Le Crime était presque parfait.

Sorti en 1954, Le Crime était presque parfait souffle donc sa 65e bougie cette année. Troisième film en couleur d’Alfred Hitchcock, cette adaptation de la pièce de théâtre Dial M For Murder marque la toute première collaboration du maître du suspens avec Grace Kelly, qu’il mettra ensuite en scène dans Fenêtre sur cour, puis dans La Main au collet. Un véritable coup de projecteur sur la future Princesse consort de Monaco, et qui lance totalement sa carrière sur grand écran. Incarnant Margot Wendice, la comédienne est entourée de Ray Milland - premier acteur à avoir reçu le prix d’interprétation à Cannes - dans le rôle de son mari, Tony Wendice. On y retrouve aussi John Williams (pas le célèbre compositeur !) sous les traits de l’inspecteur Hubbard, ou encore Anthony Dawson (l’acteur fétiche de Terence Young) dans le costume du capitaine Lesgate. Un casting de haut vol pour un long-métrage avant-gardiste dans sa technique. Et pour cause, si Le Crime était presque parfait est un huis clos et que les seules scènes d’extérieur sont des regards à la fenêtre, le visionnaire Alfred Hitchcock a décidé d’apporter une petite touche en plus en réalisant le film en 3D. Ce procédé permettait, à l’aide de lunettes, de découvrir un rendu des couleurs tout à fait unique, notamment sur les objets clé de l’intrigue comme la fameuse paire de ciseaux et... la clé, justement. Malheureusement, à l’époque, trop peu de cinémas étaient équipés, voilà pourquoi la majorité du public a vu le film en 2D. Qu’importe, le long-métrage est devenu une source d’inspiration, la preuve avec Meurtre parfait d’Andrew Davis, avec Gwyneth Paltrow et Michael Douglas, ou de nombreux épisodes de la série Columbo.

Jeu, set, et (presque) match

Le Crime était presque parfait a 65 ans.

Le Crime était presque parfait, c’est l’histoire de Tony Wendice (Ray Milland), un ancien célèbre joueur de tennis qui nage en plein bonheur. Retraité, il est l’époux de l’aussi sublime que riche Margot (Grace Kelly), avec qui il coule des jours heureux dans un bel appartement londonien. Le rêve prend une toute autre tournure lorsque l’Anglais découvre que sa femme le trompe depuis de longs mois avec un romancier américain du nom de Mark Halliday (Robert Cummings). Tony n’a alors plus qu’une idée en tête : faire assassiner sa femme pour se garantir d’hériter de sa fortune. Wendice met au point un plan qu’il pense infaillible : dîner avec l’amant en question pendant que Margot se fait tuer par un homme engagé à ces fins. Seulement voilà, le crime parfait n’existe pas, et même en ayant pensé au moindre détail de sa machination, Tony va rapidement être confronté à un gros retournement de situation. Avec sa mise en scène bien pensée, son atmosphère toute particulière et son suspense qui ne s’essouffle jamais, Le Crime était presque parfait a tous les bons ingrédients pour régaler les fans d’Alfred Hitchcock.

Le Crime était presque parfait fait partie du Coffret Hitchcock avec La Mort aux trousses, Le grand alibi, La loi du silence, L'inconnu du Nord Express et Le faux coupable.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier