Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma La Fureur de vivre et À l’Est d’Eden ont 65 ans : retour sur le mythe James Dean

La Fureur de vivre et À l’Est d’Eden ont 65 ans : retour sur le mythe James Dean

Publié

La Fureur de vivre et À l’Est d’Eden ont 65 ans : retour sur le mythe James Dean

L’année 2020 marque le 65e anniversaire de deux films qui ont élevé James Dean au rang d’icône : La Fureur de vivre et À l’Est d’Eden. Deux longs-métrages qui, avec Géant, figurent dans un magnifique coffret consacré à l’acteur. Focus sur ce destin brisé.

La naissance d’un mythe

le 8 février 1931 dans l’Indiana, James Byron Dean voit le jour seulement 6 mois après le mariage de ses parents, une situation très mal perçue à l’époque. Très proche de sa mère aimante Mildred, il nourrit rapidement une relation compliquée avec son père Winton, un homme froid et distant. Inscrit à des cours de claquettes et de violon par sa mère, le futur comédien est confronté au décès foudroyant de cette dernière en 1940, des suites d’un cancer de l’utérus. Encore enfant, il est alors abandonné par son père et recueilli par sa tante. Il connaît par la suite une adolescence rebelle, mais poursuit néanmoins sa passion pour le théâtre et devient un sportif émérite. Adeline Brookshire, sa professeure d’art dramatique à la Fairmount High School, expliquera qu’elle avait très vite décelé les capacités du jeune homme : “Jimmy savait se servir des autres. Il pouvait être d'humeur changeante, se montrer grossier pour attirer l'attention. En outre, il n'acceptait aucune critique. Mais il avait un talent naturel, et cela ne m'avait pas échappé.
James Dean, dans La Fureur de Vivre

Après avoir perdu lors d’un concours de rhétorique, James Dean s’envole pour la Californie où il s’inscrit au club d’art dramatique du City College de Santa Monica. Il y apprend le répertoire de Shakespeare avant d’entrer à l’UCLA et de signer son tout premier contrat : une publicité pour Pepsi-Cola. Remarqué par l’acteur James Whitmore et par le publicitaire Rogers Brackett, il enchaîne les petits rôles dans des films, puis quitte Hollywood pour New York. Là, il intègre l’Actors Studio et participe à quelques pièces de théâtre, tout en se montrant de plus en plus perturbé et névrosé sur le plan personnel. Finalement, c’est après un essai concluant pour À l’est d’Eden, l’adaptation du livre de Steinbeck, que le comédien entame sa ruée foudroyante vers le succès.

La Fureur de vivre d’un Géant

James Dean, l'icône.

Risquant sa vie au volant lors du tournage d’À l’est d’Eden dès les prises terminées, James Dean livre tout de même une performance applaudie de tous dans le rôle de Cab, un adolescent tourmenté qui n’est pas sans rappeler la vie du comédien. Nouvelle idole du paysage cinématographique, l’acteur en pleine ascension tourne alors dans La Fureur de vivre et devient l’icône de toute une génération sous son inoubliable blouson rouge. Là encore, la réalité se mêle à la fiction. James Dean campe en effet le jeune et tumultueux Jim Stark, en quête de repères et lançant notamment : “Je ne sais quoi faire à présent, hormis peut-être mourir.” Une réplique tristement évocatrice et restée gravée dans tous les esprits.

Quelques semaines avant la sortie du film en octobre 1955, l’acteur seulement âgé de 24 ans se tue à bord de sa Porsche, alors qu’il respectait - une fois n’est pas coutume - les règles de sécurité. Un an après sa mort, Géant, son ultime long-métrage, est dévoilé dans les salles obscures. Il y donne la réplique à Elizabeth Taylor et apparaît grimé et vieilli, sous les traits d’un Jett Rink dont il n’atteindra jamais l’âge. Un film qui figure aux côtés d’À l’est d’Eden et de La Fureur de vivre, dans un coffret d’exception renfermant un ouvrage de 48 pages sur le mythe James Dean, plusieurs bonus, des posters et des cartes postales, ainsi que deux documentaires retraçant les moments forts de la vie et de la carrière du comédien.

Le coffret hommage à James Dean. Redécouvrez James Dean à travers 3 de ses plus beaux films : À l’est d’Eden, La Fureur de vivre et Géant, grâce à ce sublime coffret consacré à l’icône déchue.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.

Produit ajouté au panier