Warner Bros. Actualités L'Actu Cinéma

Brooklyn Affairs : 5 bonnes raisons de découvrir le film noir d’Edward Norton

Publié

Sorti ce 4 décembre au cinéma, Brooklyn Affairs est un polar noir ambitieux et mené d’une main de maître par Edward Norton. De son jazz retentissant à son casting lumineux, en passant par le génie de son réalisateur et interprète principal : découvrez 5 bonnes raisons de courir découvrir le film.

1. Parce qu’il signe le retour gagnant d’Edward Norton

On l’a découvert tout jeune dans Peur Primale, il nous a impressionnés dans American History X, tourmentés dans Fight Club, éblouis dans La 25e Heure… et la liste est encore longue. En cette fin d’année 2019, Edward Norton fait donc son come-back sur grand écran, et cela en étant devant ET derrière la caméra. Lui qui a toujours fait des éclats face aux projecteurs signe ici son 2e long-métrage, 20 ans après la sortie d’Au nom d’Anna. Réalisateur, scénariste et interprète, l’Américain a chapeauté ce projet très ambitieux de A à Z, soulignant ainsi son talent et son importance dans le paysage cinématographique.

2. Parce que c’est un projet de 20 ans

Edward Norton et Jonathan Lethem.

Brooklyn Affairs a vu le jour au cinéma ce 4 décembre 2019, pourtant, cela fait près de deux décennies qu’il hante l’esprit de son réalisateur. Sorti en 1999, Les orphelins de Brooklyn, de Jonathan Lethem, a en effet bouleversé Edward Norton, si bien que celui-ci a tout de suite voulu porter l’histoire de ce détective pas comme les autres à l’écran. Seulement voilà, si le livre d’origine voit son intrigue se dérouler dans les années 90, le cinéaste a souhaité transporter Lionel Essrog, Franck Minna et les autres dans les années 50. Norton a donc dû mener d’importantes recherches et retoucher le scénario à plusieurs reprises avant de pouvoir offrir cette ode au film noir au public.

3. Pour son casting

Si Edward Norton livre une partition - comme toujours - sans fausse note, sous le costume d’un détective privé atteint du syndrome Gilles de la Tourette, il n’est pas le seul à briller à l’écran, loin de là. Et pour cause, le cinéaste s’est entouré de comédiens de choix pour Brooklyn Affairs, à l’image de Bruce Willis qui incarne Frank Minna, Alec Baldwin, plus vrai que nature en redoutable Moses Randolph, ou encore Willem Dafoe ou Bobby Cannavale. Mais la vraie réussite du casting réside incontestablement sur le choix des actrices, avec la performance de Gugu Mbatha-Raw sous les traits de Laura Rose, mais aussi celles de Cherry Jones et de Leslie Mann.

4. Pour se plonger dans le New York des années 50

Brooklyn Affairs, de et avec Edward Norton, au cinéma.

Bien plus qu’un moment cinématographique, Brooklyn Affairs nous offre un véritable voyage immersif, au cœur du New York des années 50, des clubs de jazz d’Harlem jusqu’aux quartiers huppés de Manhattan, en passant par les taudis de Brooklyn. Un tour de force réussi grâce aux décors pensés par la cheffe-décoratrice Beth Mickle, aux costumes conçus par Amy Roth, et à la musique qui tient une importance primordiale dans l’atmosphère si particulière du film. Pour sa bande originale, Edward Norton a d’ailleurs misé sur un trio hors du commun, composé du trompettiste de légende Wynton Marsalis, du compositeur Daniel Pemberton et du leader de Radiohead, Thom Yorke.

5. Parce que la critique est unanime

Au cinéma depuis moins d’une semaine, Brooklyn Affairs a déjà attiré de très nombreux spectateurs, tous emballés par le film. Le preuve avec le joli 3,8/5 qu’il décroche sur AlloCiné, pour plus de 400 notes. Un enthousiasme partagé du côté de la presse, qui y est allée de sa critique élogieuse. “Polar noir mené de mains de maître”, pour GQ,ode vibrante aux losers et aux idéalistes”, selon Ouest France, “cette fresque aux images somptueuses et à la bande-son jazzy signée Daniel Pemberton et Thom Yorke est un bonheur”, assure 20 Minutes. De son côté, Positif souligne que “la réussite est d’autant plus réjouissante qu’elle préserve en même temps la jubilation du film de genre en renouvelant avec inventivité et humour les codes narratifs et visuels du film noir.” Un petit bijou signé Edward Norton, à contempler dès à présent au cinéma.

Brooklyn Affairs, de et avec Edward Norton, Gugu Mbatha-Raw, Alec Baldwin ou encore Bruce Willis, actuellement au cinéma.

Attention

 
 
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×

Produit ajouté au panier